MARVILLE-MOUTIERS-BRÛLÉ
Accueil Mairie Conseil municipal Commissions Social Commissions Agglo Comptes rendus P.L.U Transports Démarches admi. Associations Ecole Enfance Salle polyvalente Curiosités Artisans - Commerces Eaux
Curiosités à Marville Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle www.compostelle28.org
Éolienne de Vigny Elle a était édifiée en 1934, ce système de pompage était très moderne pour l’époque, mais il ne fonctionnera malheureusement que peu de temps car le puits situé sous l’éolienne a très vite montré des signes d’insuffisance de débit. Celle installation restaurée en 2014, les touristes peuvent maintenant la découvrir en toute sécurité.
L’église Saint-Pierre Située dans le pays drouais, l’ église Saint-Pierre de Marville-Moutiers-Brûlé fût au Xe siècle, donnée aux chanoines de Dreux par la fille d’un certain Landry. L’origine de cet édifice reste un mystère et ce don est le premier acte connu de son histoire, néanmoins un texte millénaire établit sa grande ancienneté. Au XIIIème siècle, pour permettre un accueil plus important de la population, l’église fût réédifiée au même endroit, de façon plus spacieuse. Aujourd’hui, les seuls vestiges de ce siècle sont la la façade occidentale avec le portail principal ainsi que la partie haute des murs de la nef. Entre 1421 et 1438, l’église de Marville fut probablement incendiée, comme beaucoup d’autres à cette époque. Ceci expliquerait le nom que pris plus tard le village : Moutiers-Brûlé (moutiers signifiant église). C’est à partir du XVème siècle qu’apparurent les plus grandes transformations. Les différents styles que présente aujourd’hui ce lieu de culte traduisent bien son remaniement à plusieurs époques. C’est dans la deuxième partie du xvème siècle que le bas-coté du flanc sud fût bâti avec pour souvenir de ce temps passé une fenêtre au dessin flamboyant. Une restauration au XVIIIème siècle fût réalisée sur les trois premières travées de ce même   côté. le XVIème siècle connût plusieurs campagnes de travaux : le choeur, caractérisé par un mur à un trois pans percés de grandes fenêtres en arc brisés, le clocher et une partie du bas-côté nord, la chapelle de la Vierge, l’immense voûte de bois de la nef. La dernière campagne de travaux de cette époque fût interrompue, notamment le prolongement du bas-côté nord dont le mur extérieur à l’est porte toujours des pierres d’attente. Les siècles suivant connurent la construction de la sacristie en 1787, la fonte des deux cloches  en 1793 pour des besoins en bronze; des travaux d’entretien après 1800, en 1853 la refonte d’une des deux cloches, en 1861 l’exécution des vitraux à grands personnages et en 1868 les les peintures murales de la chapelle de la Vierge. Plus récemment, des travaux sur la toiture et vitraux ont été réalisés et enfin en 2010 la  restauration totale du clocher. Vénérable par son ancienneté, mais vulnérable dans le temps, l’église Saint-Pierre reste aujourd’hui un édifice fragile qui demande des travaux important. Des cérémonies religieuses et les offices du dimanche son célébrés régulièrement. Des concerts y sont organisés.
MARVILLE-MOUTIERS-BRÛLÉ
                                                                                  Blainville - Imbermais - La Vovette - Vigny
Contact Curiosités